Plateformes de médias sociaux pour la trivialité et la frivolité

Besoin d'améliorer votre visibilité?

Votre site internet ne décolle pas, ou vous souhaitez obtenir des conseils d'optimisation, notre expert vous répond gratuitement du lundi au samedi et de 9h à 19h:

Envoyer un message

L’« explosion numérique », l’augmentation croissante du nombre d’utilisateurs d’Internet et les efforts déployés pour atteindre le plus grand nombre de vues et de taux de clics en poursuivant des scoops intrigants et une visualisation de masse et en maximisant ainsi les bénéfices, ont enhardi les sites Web à offrir leur ‘ produits» qui atteindraient ces objectifs sans la moindre évaluation ou recherche concernant l’impact positif résultant de ces produits, ignorant ainsi toutes les directives, fonctions et objectifs du message des médias de masse.

Les sites de réseaux sociaux tels que TikTok, YouTube, Kik, Snapchat, Instagram et de nombreuses autres plateformes de réseaux sociaux sont devenus des mondes virtuels intrigants qui attirent la plupart des internautes de tous âges. Ces plates-formes sont devenues les espaces les plus confortables et les plus séduisants vers lesquels tous les gens ont afflué pour briser la monotonie de leur vie quotidienne et se reposer de la lutte épuisante pour gagner leur vie. C’est ainsi que ces sites Web ont été promus facilement et sans effort, en tirant parti du mode de vie moderne au rythme effréné.

Frivolité et assaut de l’éthique

Quiconque visite ces sites Web verra clairement les quantités massives d’absurdités et les documents stupides, superficiels et insignifiants qui y sont publiés. Des milliers, voire des millions de vidéos et divers supports de divertissement sont postés sur ces plateformes, dont la plupart ciblent la nouvelle génération ; la génération à qui les médias numériques et la modernité technologique sont devenus partie intégrante de la vie quotidienne. Au contraire, ces sites Web continuent d’innover et de se surpasser à chaque fois pour produire du matériel « médiatique ou divertissant » à couper le souffle, en termes de trivialité et de frivolité parfois et de nature moralement dégradée à d’autres moments, dans un oubli total de la vie réelle. problèmes qui préoccupent les gens partout dans le monde.

Ces sites utilisent des scandales, font du sensationnalisme et exploitent les drames et les souffrances des gens en faisant connaître leurs affaires privées, en les diffamant et en publiant des vidéos qui portent atteinte à leur vie privée, équivalant parfois à les faire « juger par les médias ». Ces comportements envahissant la vie privée sont devenus un moyen de générer de bonnes « histoires » pour les paparazzi et les sites Web et ne sont perçus que comme un moyen d’obtenir des notes élevées et des revenus énormes.

Ces sites Web exploitent également les désirs des utilisateurs de rechercher ce qui est nouveau et inhabituel. En raison de la poursuite perceptible de tout ce qui est inhabituel et habituel, la banalisation du contenu des médias sociaux est devenue essentielle et la clé du succès aux yeux des acteurs clés de l’industrie des médias sociaux pour assurer l’attention appropriée et adéquate de leurs utilisateurs.

L’un des maux les plus graves de suivre ces comptes de médias sociaux insignifiants est que la plupart des adeptes ou des téléspectateurs des vidéos publiées sur ceux-ci, qui présentent une superficialité totale, se sentent « pleins » et saturés d’informations insignifiantes et insignifiantes. Par conséquent, ils ne sont plus prêts à suivre les nouvelles importantes et fatidiques et à se tenir au courant des événements vitaux liés à leur vie et aux conditions de leur pays. Cela signifie qu’ils transforment leurs partisans en personnes marginalisées vivant en dehors de leur réalité et distraites des problèmes importants de leur vie.

De plus, il y a une lutte idéologique en cours et une violation flagrante de notre morale et de nos normes et traditions sociales qui vont de pair avec l’engagement immersif avec les sites de réseaux sociaux, qui visent secrètement à altérer les normes de nos sociétés conservatrices.

Mahathir Mohamad, ancien Premier ministre malaisien, a déclaré dans son livre L’Islam et la Oumma musulmane: « Les médias ont leur propre agenda à l’heure actuelle, car ils cherchent à remodeler le monde, et ce ne sont pas le monde ou les modes de pensée de ses dirigeants qui façonnent la couverture médiatique. Ce que les médias voient ou considèrent être juste pour le monde est ce qui compte et ce qui est pris en compte maintenant. »

Du fait de ce suivi constant de tels médias, la plupart des adeptes vivent une « double réalité » entre deux mondes, l’un réel et l’autre virtuel. Beaucoup d’entre eux imitent tout ce qu’ils voient dans le monde virtuel, et cela s’applique encore plus aux adultes qu’aux jeunes, sans se soucier des normes morales de la société ou des restrictions légales, à la recherche de la gloire ou pour échapper à une réalité douloureuse et frustrante. .

Un autre résultat malheureux est que le « profession » de créer de l’absurdité et de la trivialité est devenu très rentable, ce qui incite certaines personnes à afficher occasionnellement des démonstrations de folie ou d’idiotie, et d’autres à feindre la grandeur et l’humour idiot. Nous trouvons également des soi-disant « artistes » jouant le même rôle, affichant un narcissisme et une fierté sourde, en supposant que l’argent peut leur gagner respect, attention, brillance et renommée durable… tous ces efforts visent à obtenir plus d’adeptes et à gagner un une fausse célébrité qui cache derrière elle des « esprits vides » et des intellects instables et déséquilibrés, pourtant ils attirent un large public, en particulier dans le monde arabe, bien que la plupart des téléspectateurs se connectent pour des raisons d’humour et de divertissement !

La banalisation de la pensée et la marginalisation du savoir, le sérieux et le travail sérieux sont parmi les effets de cette immersion dans le monde virtuel. Le problème est bien plus important que la simple pénétration des médias ou la violation du code de déontologie professionnelle ; c’est bien plus grand que ça. Les scientifiques, penseurs, médecins et propriétaires de plateformes en ligne « sérieuses », que ce soit sur Twitter, Instagram, Snapchat, etc., trouvent très peu de followers qui souhaitent bénéficier de leurs idées, opinions et connaissances, alors que des dizaines de milliers, et peut-être des centaines de milliers de personnes suivent les « marchands de futilités » sur les réseaux sociaux, ce qui n’est pas du tout un indicateur positif.

Une autre conséquence dangereuse de l’utilisation illimitée de ces sites Web facilement accessibles est qu’ils sont devenus un moyen de tentation et de corruption, un espace ouvert pour l’exposition des corps et un foyer pour promouvoir l’immoralité et la dépravation, comme nous le voyons de première main. Nous voyons la nudité effrontée et les pratiques immorales qui sont encouragées sous prétexte de « liberté personnelle », mais elles, en fait, frappent au cœur même de l’éthique morale des communautés musulmanes et démolissent tous les principes et valeurs de nos conservateurs. sociétés.

Notes IMPORTANTES:

D’abord: Nous généralisons, mais nous tenons à souligner qu’il existe des plateformes de médias sociaux qui fournissent un contenu intéressant et utile, et que certains utilisateurs tiennent à favoriser le sérieux, la crédibilité et l’intégrité sociale, mais ils sont peu nombreux, n’ont aucun influence réelle, et leurs voix sont à peine entendues au milieu de tels raz-de-marée et de tels bruits.

Seconde: contrecarrer l’impact négatif de ce type de média se fait principalement par la sensibilisation et la mise en évidence des effets destructeurs de l’exposition à de telles absurdités. De tels efforts coûteraient aux propriétaires de sites Web une perte importante d’audience et, par conséquent, une perte de sommes considérables sur les revenus qu’ils génèrent. Ils ne se sont enhardis à provoquer cette corruption que parce qu’ils ont trouvé ceux qui les ont encouragés à la provoquer.

Les parents sont invités à protéger les générations futures contre cette saleté et devraient les « vacciner » contre ces germes et épidémies.

Ils devraient cultiver chez leurs enfants l’esprit de créativité, le sérieux et le respect de l’intellect et de l’humanité.

Ils devraient arracher de leur cœur toute sympathie pour ceux qui nous combattent, tout en parlant notre propre langue et en portant des noms comme le nôtre.

De plus, les lois sur les médias devraient être activées dans nos sociétés pour préserver notre héritage qui est miné et déformé de l’intérieur plus que de l’extérieur.

Troisième: Nous voudrions affirmer que nous ne sommes pas contre l’entraînement, nourrir sa curiosité et l’exploration, mais nous nous opposons à la banalisation des contenus médiatiques pour s’adapter à certaines mentalités superficielles, et inciter les adolescents à entreprendre des défis inhabituels et souvent dangereux… ou être des plates-formes pour promouvoir des idées décadentes extraterrestres qui altèrent l’idéologie et la pensée de la jeunesse musulmane.

var js, fjs = d.getElementsByTagName(s)[0];

if (d.getElementById(id)) return;

js = d.createElement(s); js.id = id;

//js.src = "http://connect.facebook.net/en_GB/all.js#xfbml=1"; js.src = "//connect.facebook.net/en_US/all.js#xfbml=1";

fjs.parentNode.insertBefore(js, fjs);

}(document, 'script', 'facebook-jssdk'));


Article traduis depuis:
Source link